AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (underneath the stars)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
endure and survive
messages : 36
MessageSujet: (underneath the stars)   Mer 12 Sep - 0:57


enora lily easterling
◦ âge / vingt-six ans. les belles années volées, passées dans le chaos du nouveau monde. devenue adulte trop vite, la gamine toujours dans les tripes. ◦ date de naissance / née en janvier 1997, pendant une journée pluvieuse le dernier jour du mois. l'anniversaire récemment célébré, dans le silence. l'âge n'a plus d'importance de toute façon. ◦ lieu de naissance et nationalité / américaine, née à indianapolis. elle avait cependant à peine quatre ans quand ses parents ont divorcés. son père est parti en utah, et elle a suivi sa mère à washington dc. c'est cette ville qui l'a vue grandir, et qu'elle n'a quitté pour de bon qu'après que le monde se soit écroulé. ◦ situation / principalement solitaire. son père est malade, et elle ne peut pas le visiter. aucune fréquentation, trop détestable pour attirer les regards. elle vit son quotidien dans la zone de quarantaine, un peu en fantôme, son uniforme sur le dos comme protection. ◦ traits de caractère / loyale, fière, bornée, combattive, acharnée, brusque, sensible, disciplinée, observatrice, inflexible, curieuse.

◦ au jour le jour / patrouilleuse, elle porte l'uniforme de l'armée tous les jours qui passent. bottes au pied, casque sur la tête, elle assure la sécurité de la zone de quarantaine. scrute les horizons, c'est son boulot de se méfier de tout et de tout le monde. souvent assignée au poste d'entrée, elle vérifie les nouveaux arrivants avant de les envoyer en quarantaine. un job qu'elle n'aime pas particulièrement, mais qui est nécessaire. le seul moyen d'obtenir les cartes de rationnement nécessaires ainsi que les médicaments pour sauver son père. un boulot qu'elle fait bien, qu'elle doit bien faire pour le garder, pour monter les échelons, pour accumuler les privilèges, pour avoir une chance de le sauver. un secret bien gardé, qu'elle ne peut révéler à personne. discrète, asociale, elle n'a personne à qui parler de toute façon - une fois les patrouilles terminées, si on ne lui propose pas de prolonger sa journée, elle rentre. va parfois se réfugier sur le toit de son immeuble, observe le ciel. va fermer les yeux, sur son matelas froid. puis, ça recommence. ◦ les attaches / il ne lui en reste qu'une, son père. tout est compliqué, aux yeux de tous elle l'a renié, elle lui a hurlé qu'elle ne voulait pas d'un père qui oeuvre dans le marché noir, qu'elle suivra le droit chemin. un père malade, qu'elle veut à tout prix sauver, même si ça signifiait ne plus jamais le revoir. tout ce qu'elle fait, c'est pour lui, pour essayer d'améliorer ses derniers jours, il va mourir et elle le sait, mais elle essaie de le retarder. sa mère est morte pendant l'apocalypse, elle était enfant unique. des amis, elle n'est pas bien douée pour s'en faire. c'est tout. ◦ dans son sac / toujours les mêmes choses. ses papiers d'identités, particulièrement utiles et essentiels. de l'eau et de la nourriture de poids léger si elle devrait partir rapidement. des munitions pour l'arme à laquelle elle a droit en tant que patrouilleuse ; elle doit récupérer cette dernière tous les matins, mais conservent les balles avec elle. un couteau suisse, qu'elle a depuis ses treize ans, cadeau de son père. un bouquin, peu importe lequel, pour s'occuper l'esprit. un petit nécessaire d'outils de poche, incluant un tournevis, pour les réparations imprévues. un masque à oxygène, pour l'extérieur. une veste chaude et un bonnet, juste au cas où. un savon, aussi. on sait jamais. le sac de quelqu'un prêt à rebondir dans les cas d'urgence. et finalement, une photo, d'elle et ses parents quand elle avait à peine trois ans, lors d'un voyage dans le maine. ◦ à savoir / sévère et froide, au premier regard. sensible au fond, plutôt mourir que de l'avouer. extrêmement fière, ancrée dans ses convictions. fait les choses bien, fait les choses jusqu'au bout. des yeux francs, un sourire inexistant. les cheveux châtains, toujours rangés, souvent dans une natte. secrète, personne ne sait trop qui elle est, ne parle jamais d'elle. un père malade, à qui elle approvisionne des médicaments grâce à son poste dans l'armée. père malade, membre connu du marché noir, monde qu'elle connaît bien, dont elle a du se détourner rapidement pour l'aider. des arrangements avec deux ou trois personnes au courant, qu'elle rencontre pour donner les médicaments de son père. personne d'autre au courant. aux yeux du monde ils se détestent. pour la protéger, elle, pour le protéger, lui. des regrets qui pèsent lourd dans le coeur, d'une accusation portée à une dette de vie. une amertume dans le fond de la gorge de tout ce qu'elle a pu faire pour se rendre où elle est. rat de bibliothèque, l'intelligence à ne pas sous-estimer. pas bien grande, pas si forte, mais rapide et agile. combattive, habile avec les armes à feu, les armes blanches surtout, au corps à corps aussi. pas le choix dans ce monde. encore gamine dans le fond des tripes, déteste ça. secrètement fumeuse, cache habilement ses paquets, mâche de la gomme pour le cacher. ne connaît pas l'alcool, n'en a jamais bu plus qu'un verre à la fois, pas vraiment intéressée.

◦ groupe / babel, la zone de quarantaine. ◦ avatar / sophie cookson. ◦ crédits / mittwoch.


◦ pseudo / hallows, marianne. ◦ comment as-tu connu le forum ? / on m'a soufflé à l'oreille. ◦ à savoir sur toi / j'ai toujours faim, même quand j'ai pas faim. ◦ quelque chose à nous dire ? / j'ai faim.  

Code:
<ee>sophie cookson /</ee> <botti>@"enora easterling"</botti>
◦ survival instincts / pas très douée, il faut bien l'avouer. onze ans quand le monde est tombé. sa mère était venue la chercher à l'école, la ville déjà à moitié sombrée dans le chaos. elles ont eu l'accident à peine sur l'autoroute, et enora s'est retrouvée seule. les larmes sur les joues, les cris dans la gorge. s'attendant à crever, là, maintenant. elle n'a survécu que parce qu'on l'a aidée ; que parce qu'on ne la pas laissée seule. le choc passé, elle s'est durcie. a voulu retrouver son père, a voulu apprendre. à tirer, à survivre. on lui a pris la main et on l'a sauvée. une famille altruiste. sans eux elle ne se serait jamais rendue à salt lake city, sans lui elle n'aurait jamais retrouvé son père. et à partir de là, ça a été coûte que coûte. elle a enfoui la gamine en elle, s'est tordue et brisée pour devenir le bon soldat. ne vit qu'à moitié, qu'en étant une femme qu'elle ne connaît pas, qu'elle n'aurait jamais cru devenir. mais c'était le sacrifice à faire. c'est ce que ce monde a fait d'elle. elle aurait pu être chose. elle l'aurait sans doute été. mais cette personne n'aurait pu survivre. alors elle a enfilé les bottes nécessaires, et elle s'est redressée.

◦ martial law / pas grand-chose à dire. elle a à peine eu le temps de connaître le monde d'avant, et même qu'elle s'est forcée à l'oublier. pour elle, à présent, il n'y a plus que ce qui existe aujourd'hui. les règles, les couvre-feu, le monde extérieur et ses hostilités, la discipline nécessaire à survivre. c'est comme ça dans le monde, à présent, et il faut l'accepter. ça ne sert à rien de se battre contre tout ça, ça lui semble épuisant, et pourtant ça vient chercher quelque chose en elle. quelque chose contre laquelle elle se débat, pour ne pas la laisser naître. étouffer l'étincelle, le temps de faire ce qui est nécessaire. plus tard, peut-être. après tout, elle a ça dans le sang.

◦ nostalgia / difficile de faire le deuil d'une vie qui n'a pas eu le temps de naître. elle n'avait que onze ans. elle avait sa vie devant elle, et tout a été écrasé avant qu'elle n'ait la chance d'y toucher du bout des doigts. même pas eu le temps de penser à ce qu'elle voudrait faire de sa vie. elle essaie de ne pas y penser, enora, tout ce qu'elle n'a pas pu vivre, tout ce qu'elle ne connaîtra jamais. la vie est telle qu'elle est et ça ne sert à rien de s'attarder sur le passé. retenir son souffle et avancer en espérant tenir jusqu'à demain, c'est la seule option possible. rien ne lui manque, elle ne s'y autorise pas. seul le visage de sa mère la hante, ça et l'espoir qui l'a un jour habitée.
chronologie :
 

_________________
can't walk the path of the right,
'cause i'm wrong. +
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
endure and survive
messages : 20
MessageSujet: Re: (underneath the stars)   Mer 12 Sep - 1:52


_________________

Stand tall for the people of America. Stand tall for the man next door, we are free in the land of America, we ain't goin' down like this. ⚭ ⚭ ⚭
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
(underneath the stars)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dalas Stars signature
» Dalas Stars Aligment
» Dallas Stars
» We are all in the gutter, but some of us are looking at the stars !
» Line up the stars ◆ 17/07 | 18h25

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
all gone. :: THE LAST OF US :: forgotten memories :: les personnages :: fiches validées-
Sauter vers: